ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 31/159 - 2005  - pp.189-212  - doi:10.3166/rfg.159.189-212
TITRE
Contrôle de gestion et mise en intrigue de l’action collective

TITLE
The enterprise management and the overlapping of the collective action

RÉSUMÉ

Les récits sont présents dans la gestion de l'entreprise sous des formes multiples et ils remplissent des fonctions variées. Les théories pour en rendre compte apportent des éclairages parfois contradictoires, souvent complémentaires, à la compréhension de la nature et de la fonction des récits dans l'entreprise. Mais elles sous-estiment souvent l'autonomie d'interprétation des acteurs, l'importance du contexte d'action précis dans lequel a lieu la narration et le double recours simultané à la raison et à l'émotion qu'elle implique. Les auteurs s'attachent ici à analyser la pratique narrative comme forme d'action située plutôt que l'objet récit abstrait et statique. Ils lui appliquent la théorie de la mise en intrigue de Paul Ricoeur et tentent d'en déduire la place spécifique dévolue aux pratiques narratives en contrôle de gestion.

ABSTRACT
Accounts are involved in the management of the enterprise under several forms and they fulfill miscellaneous functions. Their theoretical appreciation leads sometimes to contradictory interpretations, while often complementary, leading to the understanding the nature of the account action in the enterprise. However they often underestimate the self interpretation of the actors, the importance of the background of an accurate action where the narration takes place, and the simultaneous double impact involved over reason and emotion. The authors consider mainly the analysis of the use of narration as a form of action rather than a theoretical and static account considered as an object. They apply for its interpretation the overlapping theory of Paul Ricoeur with an attempt to deduce therefrom the specific place shared by the narrative uses in management control.

AUTEUR(S)
Philippe LORINO

CITATIONS
archives-rfg.revuesonline.com/revues/26/citation/7518.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (421 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier