ETI. Un nouvel objet de recherche ">

ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 40/244 - 2014  - pp.95-110  - doi:10.3166/rfg.244.95-110
TITRE
Les ETI. Un nouvel objet de recherche

RÉSUMÉ

Depuis la Loi de modernisation de l’économie (LME) qui les a instituées sur le plan statistique dans le contexte français en 2008, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) sont l’objet de toutes les attentions, et porteuses de toutes les qualités. « Au cœur d’une nouvelle dynamique de croissance », pour le rapport Retailleau (2010), elles apparaissent également comme le « chaînon manquant » de notre capitalisme (Stoffaes, 2008), ou bien comme les « champions cachés de notre économie » (Gattaz, 2010), et ce n’est qu’en renforçant leur nombre que la compétitivité de notre pays sera rétablie (Gallois, 2012, Vilain, 2008). Les pouvoirs publics y voient ainsi des acteurs cruciaux pour la création d’emplois et le dynamisme économique, à même de rapprocher la France du partenaire allemand, avec son Mittelstand d’entreprises performantes, disposant à la fois d’une taille critique et étant source de croissance. Des associations qui militaient pour la reconnaissance des moyennes entreprises patrimoniales, y trouvent un moyen d’expression naturel, avant de se rebaptiser et de les représenter (ASMEP-ETI), et les études se multiplient.



AUTEUR(S)
Didier CHABAUD, Karim MESSEGHEM

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 3.75 €
• Non abonné : 7.5 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (220 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier