ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 34/188-189 - 2008  - pp.341-358  - doi:10.3166/rfg.188-189.341-358
TITRE
Les faillites boutiquières sous l'Ancien Régime. Une gestion de l'échec mi-juridique mi-pragmatique (fin XVIIe - fin XVIIIe siècle)

RÉSUMÉ
Au XVIIIe siècle, en l'absence d'institutions de crédit et de marché financier spécialisé, le rassemblement de capitaux est malaisé; aussi la plupart des échanges reposent sur le crédit. Les boutiquiers, de par leur profession, sont sur le devant de la scène, à la fois donneurs et demandeurs de crédit. Le crédit favorise l'échange mais en lui associant le risque. Qui dit faillite ne dit pas forcément incapacité, médiocrité, drame ou déchéance définitive. L'accident exprime plutôt la difficulté à échapper aux rets du crédit, dont la maîtrise est la clé du succès. Deux angles d'approche sont ici privilégiés pour saisir, à travers la faillite, l'entrelacement des pratiques sociales, judiciaires et comptables, caractéristiques de l'Ancien Régime: d'une part, le droit des faillites, qui met en avant l'entre-soi marchand; d'autre part, la comptabilité de faillite, instrument technique et juridique qui en est encore à ses balbutiements.

AUTEUR(S)
NATACHA COQUERY

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (679 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier