ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Revue Française de Gestion

0338-4551
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2002 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 34/187 - 2008  - pp.7-14
TITRE
Éditorial : Quand les actionnaires et les managers s'unissent / Sommaire / Ont contribué à ce numéro

RÉSUMÉ
On dressera, un jour, la généalogie de la crise financière de 2008, de ses prémisses, de ses effets sur l’économie dite réelle. C’est bien sûr trop tôt aujourd’hui, quoi que les habituels Cassandre proclament, comme d’habitude qu’ils avaient tout prévu. Ils ne rendent pas compte de la complexité du phénomène. Les solutions censées apporter les remèdes attendus par les « marchés » assimilés une fois de plus à des êtres humains avec leurs instincts et leurs réflexes innés et acquis restent également souvent mystérieuses. La Revue française de gestion a relevé depuis quelques années certains signes annonciateurs des bouleversements que nous connaissons. Il ne s’agit pas d’une explication globale et satisfaisante mais de quelques éléments nécessairement simplificateurs, qui ne peuvent, cependant, pas être négligés. Partons du capitalisme, puisque la crise devrait faire réfléchir les gestionnaires qu’ils soient praticiens ou théoriciens sur la singularité de ce mode de production qui domine au XXIe siècle, toute la planète. Il suppose en effet, comme chacun le sait mais l’oublie tout aussi bien, une division sociale entre ceux qui possèdent les outils de production, qu’il s’agisse de personnes privées ou de collectivités (État, municipalités, fonds de retraite, etc.),

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (181 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier